Qui suis-je ?

Passionné d'informatique depuis l'enfance, j'ai grandi avec Windows 3.1, le DOS et les disquettes souples plus grandes que certaines tablettes actuelles.

L'initiation à la programmation

J'ai profité de mon premier ordinateur à l'aube des années 2000 pour m'initier à la programmation. Sous Windows d'abord, avec Visual BASIC 6.0, et en PHP 4 afin de créer de toutes pièces mon premier site web.

Ce dernier était publié via un nom de domaine en .be.tf et hébergé sur free.fr : si vous vous souvenez de cette mode, on a probablement le même age !

Ma formation académique

Après mes études secondaires, j'ai suivi un Bachelier en Informatique de Gestion à l'Institut Saint Laurent Supérieur.

En parallèle aux cours de C, puis C++ et Java, j'ai profité de mon stage de fin d'études pour apprendre les bases du language C# et du Framework .NET.

Mon expérience professionnelle

Ensuite, j'ai travaillé environs 10 an au sein de COMPUTERLAND Belgium.

Mon esprit indépendant et ma capacité à travailler en autonomie m'ont rapidement amené à gérer le support correctif et évolutif d'une, puis de plusieurs, applications développées en interne.

Cette période m'a permis d'être directement en contact avec les clients et les utilisateurs réels de ces applications. C'est à la base de ma capacité à comprendre et à analyser de manière efficace les demandes de clients venant de différentes industries et ayant un spectre de connaissance en informatique variées.

Le pompier suisse

C'est également cette période qui m'a permis de réellement comprendre l'interdépendance entre les différents aspects du parc informatique, du poste client au serveur Active Directory, d'IIS et Exchange.

Cette capacité à jongler entre SQL, Exchange, Active Directory, SharePoint et le développement applicatif lui-même m'a permis de devenir, parfois le Couteau Suisse, régulièrement le Pompier de Service du département applicatif, et de gagner le respect de l'ensemble de mes collègues, tous départements confondus.

Et je pense que beaucoup de ceux qui me lisent savent à quel point il est difficile de faire l'unanimité entre les équipes Infrastructure, Support et Développement !

Microsoft SharePoint

Les applications dont j'avais la charge ont ensuite été migrées vers de nouvelles solutions, développées en interne et basées sur Microsoft SharePoint. J'ai donc assez logiquement migré également vers la programmation dans SharePoint, mais également l'installation, la configuration et la maintenance de ce dernier.

Depuis 2010, avec WSS 3.0 et MOSS 2007, jusqu'à aujourd'hui avec SharePoint 2019, j'ai cotoyé toutes les évolutions, bonnes et mauvaises (et souvent, abandonnées) du produit.

Et mon expérience avec VB6 m'a également permis de participer à des projets incluant des éléments directement intégrés dans les applications Office (Excel, Word et Outlook) en VBA puis avec les nouvelles formes d'addins.

Je me suis aussi formé au language VB.Net afin de participer à plusieurs projets de migration d'applications de VB6/VBA vers le Framework DotNET.

Et maintenant ...

Depuis 2015, j'ai également créé Jereck.NET Consulting à travers lequel je propose mes services pour de plus petits projets de développement orientés vers les PME et TPE, principalement en C# et interagissant avec Microsoft SharePoint. Quelques exemples : création d'un annuaire du personnel pour l'intranet d'une commune belge, ou la création automatisée d'un structure complète de dossiers dans SharePoint pour les nouveaux patients d'une ASBL.

Je propose également des journées de consultance pour Microsoft SQL Server et Microsoft SharePoint ou de formation sous Microsoft SharePoint.

J'effectue encore régulièrement de la consultance pour mon ancien employeur, donc c'est qu'ils m'apprécient quand même encore 😉

Je suis également depuis 2020 (quand la situation sanitaire le permet) une formation d'installateur-électricien. Ce virage qui peut sembler être à 180° a surtout pour but de me permettre, à terme, d'offir des solutions intégrées en combinant les ressources informatiques, domotique et Internet of Things (IoT).

Pour les premiers programmes que j'ai développés, en Visual BASIC 6, j'ai "créé" la marque Daren-Softwares.

Mon premier programme d' "envergure" était dédié au jeu Counter-Strike et permettait de permutter facilement les fichiers de skins des joueurs. Au final, il s'est avéré que j'étais meilleur programmeur que joueur et j'ai fini par passer plus de temps à programmer cet utilitaire qu'à l'utiliser réellement.

Des utilitaires à utilité variable

Ensuite, quelques mini-programmes, ayant pour but de calculer la valeur de mes pièces en €uros (jusque là, mon argent de poche était en francs belges...), de jouer à "La Roue de la Fortune" sur un forum internet, où même simplement d'afficher une alerte ¼h avant le passage de mon bus...
La Roue de la fortune15 ans, et ça marche toujours

Le passage au C#

Le deuxième programme complet que j'ai réalisé, DivX Descriptor, avait pour but de créer des fichiers pour accompagner les films en DivX, afin de stocker les informations sur les films (genre, acteurs, résumé, affiche, ...).

Afin de me familiariser avec le langage C# (en version 2.0 à l'époque), j'ai décidé de le réécrire complètement, et de passer à un format de fichier basé sur XML.
Depuis, je n'ai jamais fait marche arrière, mises à part quelques incursions en VBA pour du débugage.

Le site en .com

Créé au départ en 2001, j'ai créé le site Daren-Softwares à partir de zéro, en PHP avec un backend en MySQL.
Daren-Softwares.comHeureusement que je suis programmeur et pas designer 😉

À partir de 2007, je n'ai plus pris le temps de réellement finaliser les différents utilitaires que j'ai développé pour mon usage personnel (Symlink GUI, Folder Highlighter, Elevate prompt, ...).

J'ai progressivement migré ces utilitaires vers Jereck.NET Consulting et, en 2021, la "marque" Daren-Softwares va, après 20 ans d'existence, prendre sa retraite.

Le pseudo "Jereck"

À l'origine, "Jerec" est le nom de l'antagoniste du jeu Jedi Knight : Dark Forces II. C'est le pseudo que j'ai utilisé dans les jeux et sur Internet depuis 1998.

Ou presque ... N'arrivant jamais à me souvenir si c'était "Jerec" ou "Jerek", j'ai tranché et je l'ai transformé en Jereck.

Le nom de domaine .BE

En 2005, DNS.be a lancé une promotion en offrant les noms de domaines en .be afin d'ouvrir le marché aux particuliers et au PME qui n'avaient pas encore de présence sur Internet. J'ai donc réservé le nom de domaine "Jereck.be", que je possède toujours depuis 15 ans.

Le nom de domaine .NET

En 2008, j'ai acheté mon premier serveur, tournant sous Windows Small Business Server 2008 (une version de Windows incluant Active Directory, Exchange et SharePoint/WSS 3.0).

En plus de nom de domaine Active Directory, l'assistant d'installation SBS préconisait l'utilisation d'un nom de domaine public différent. Ayant pour but de n'utiliser ce domaine que pour la gestion de mon réseau, je suis logiquement parti vers le .net (et oui, je fais partie de ceux qui essaient encore de respecter les rôles originels des TLDs).

L'évolution du concept

Disposant de plusieurs sites web personnels à l'époque, j'ai rapidement rajouté la mention "Hébergé par Jereck.NET" sur ceux-ci. Mention qui s'est transformée au cours du temps en "Copyright Jereck.NET".

Lorsqu'en 2015 j'ai décidé de me lancer comme indépendant, il était devenu clair que l'utilisation de ".NET" était naturelle, référençant à la fois le framework de Microsoft et mes compétences en gestion de réseau et d'infrastructures informatiques.

Et pour me réserver la possibilité d'utiliser d'autres suffixes à l'avenir, j'ai donc enregistré la marque "Jereck.NET Consulting".

Bon, ok, et c'est quoi ce logo bizarre ?

Vers 2008 également, un ami cherchait un logo pour sa guilde de joueurs sur WoW. J'ai alors un peu regardé les règles de l'héraldique.

Cette guilde ayant des joueurs de plusieurs pays européens, je suis parti du drapeau de l'Europe (les étoiles). Un meuble central de style médiéval pour coller au thème de WoW (l'Aigle). Et le symbole romain du triomphe afin de projeter l'effroi chez les adversaires (la couronne de lauriers).

Finalement, j'aimais bien ce logo, alors je l'ai gardé pour moi, tout simplement.